Précédent
Précédent
Précédent
Suivant
Suivant
Suivant

Première partie

L’instantané ‘‘Monaco en films’’, issu des collections de l’Institut.

LES DEMOISELLES DE ROCHEFORT

Jacques Demy

France – 1966 – Couleur – 121 min. Copie restaurée en 2013 par le laboratoire Digimage

Réalisation et scénario : Jacques Demy

Image : Ghislain Cloquet.

Son : .

Musique : Michel Legrand.

Chorégraphie : Norman Maen.

Décors : Bernard Evein.

Costumes : Jacqueline Moreau.

Montage : Jean Hamon.

Production : Mag Bodard pour Parc Film et Gilbert de Goldschmidt pour Madeleine Films.

Avec : Catherine Deneuve (Delphine Garnier), Françoise Dorléac (Solange Garnier), Danielle Darrieux (Yvonne, leur mère), Jacques Perrin (Maxence), Michel Piccoli (Simon Dame), Gene Kelly (Andy Miller), Georges Chakiris (Etienne), Grover Dale (Bill).

 

L’HISTOIRE

Delphine et Solange sont deux jumelles de vingt-cinq ans, ravissantes et spirituelles. Delphine, la blonde, donne des leçons de danse et Solange, la rousse, des cours de solfège. Elles vivent dans la musique comme d’autres vivent dans la lune et rêvent de rencontrer le grand amour au coin de la rue. Justement des forains arrivent en ville. Justement ils fréquentent le bar que tient la mère des jumelles. Une grande foire se prépare et un marin rêveur cherche son idéal féminin.

 

CRITIQUE

Ivres de musique, avec au fond de soi un reste de cruelle angoisse, conscients d’avoir assisté à la dernière ronde endiablée du monde, nous sortons de ce manège à nous, certains que la Terre est ronde et que les créatures de Jacques Demy veulent bien s’y donner la main pour la faire miroiter dans la joie. Du mauve et du rose sur les cols et les chapeaux, du sirop de menthe et de l’embrun d’Atlantique, quelques éléments de la félicité : c’est Agnès Varda qui a cherché Le Bonheur, mais c’est son mari qui l’a filmé.

Michel Grisolia, Dossier du cinéma, Films III, Casterman, 1975.