Précédent
Précédent
Précédent
Suivant
Suivant
Suivant

Information de dernière minute :

Pour des raisons indépendantes de notre volonté, la projection du 6 octobre prochain en partenariat avec

la Fondation prince Pierre de Monaco est annulée.

Elle sera reprogrammée en 2021.

MÉDITERRANÉE

Jean-Daniel Pollet

France – 1963 – Couleur – 45 min

Réalisation : Jean-Daniel Pollet.

Assistant : Volker Schlöndorff.

Texte : Philippe Sollers.

Image : Jean-Daniel Pollet, Jean-Jacques Rochut.

Musique : Antoine Duhamel. Montage : Jean-Daniel Pollet, Jacqueline Raynal.

Production : Jean-Daniel Pollet.

 

CRITIQUE

Dans cette banale série d’images en 16 sur lesquelles souffle l’extraordinaire esprit de 70, à nous maintenant de savoir trouver l’espace que seul le cinéma sait transformer en temps perdu… Ou plutôt le contraire… Car voici des plans lisses et ronds abandonnés sur l’écran comme un galet sur le rivage… Puis, comme une vague, chaque collure vient y imprimer et effacer le mot souvenir, le mot bonheur, le mot femme, le mot ciel… La mort aussi puisque Pollet, plus courageux qu’Orphée, s’est retourné plusieurs fois sur cet Angel Face dans l’hôpital de je ne sais quel Damas...

Jean-Luc Godard, Cahiers du cinéma n° 187, janvier 1967, p.38.

GODARD SOLLERS : L’ENTRETIEN

Jean-Paul Fargier

France – 1984 – Couleur – 75 min.

Réalisation : Jean-Paul Fargier.

Cadreurs : Richard Ugolini, Jean-Paul Gutliat.

Son : Georges Chrétien.

Montage : Vincent Ferey.

Scripte : Manuelle Papapietro.

Coordinateur des effets spéciaux : Michel Suissa.

Production : Fédération Léo Lagrange, Vidéo Montage.

 

CRITIQUE

C’est un document : un face-à-face entre Jean-Luc Godard et Philippe Sollers, filmé le 21 novembre 1984, le jour de la fête catholique de la présentation de Marie au Temple. Plus encore, un échange brillant entre le cinéaste (ici très humble) et l’écrivain, qui commente à sa façon Je vous salue Marie. Jean-Paul Fargier a choisi de les filmer avec deux caméras et de juxtaposer les images de l’un et de l’autre, l’un trempant un morceau de pain dans un verre d’eau, l’autre allumant une cigarette. Du dogme de l’Assomption, ils passent à l’hystérie, la jouissance inconsciente, la question de l’âme, Artaud, le sacrilège, le cadre idéal pour filmer la Vierge, le rêve de filmer la messe. Quand sera édité l’indispensable complément à ce dialogue : Le Trou de la Vierge de Sollers ?

Jean-Luc Douin, Le Monde, 21 juillet 2006.