Hab 23 - Le Fanfaron.jpg
La folle ingénue
Lire la vidéo

Bientôt la bande annonce

PREMIÈRE PARTIE :

L’instantané « Monaco en films », issu des collections de l’Institut.

LE FANFARON de Dino Risi

Il Sorpasso - Italie, 1963, noir et blanc, 106 min., vostf.

Réalisation : Dino Risi. Scénario et dialogues : Dino Risi, Ettore Scola, Ruggero Maccari. Image : Alfio Contini. Musique originale : Riz Ortolani. Décors : Ugo Pericoli. Costumes : Ugo Pericoli. Montage : Maurizio Lucidi. Production : Fair Film, Incei Film, Sancro Film. Avec : Vittorio Gassman (Bruno Cortona), Jean-Louis Trintignant (Roberto Mariani), Catherine Spaak (Lilly Cortona), Claudio Gora (Bibi, le fiancé de Lilly), Luciana Angiolillo (la femme de Bruno), Luigi Zerbinati (le commendatore), Linda Sini (la tante Lidia).

 

L’HISTOIRE

Dans Rome ésertée le jour du 15 août, un séducteur volubile et désinvolte rencontre un étudiant en droit studieux, timide et complexé. Il l’embarque dans sa voiture de sport pour deux journées trépidantes.

CRITIQUE

Le premier grand chef-d’œuvre de la « comédie italienne » des années 60. C’est une satire

de mœurs autant qu’une étude de caractères. Au cinéma, les caractères quand ils sont dessinés avec cette acuité, ce relief, cette profondeur, deviennent immanquablement des destins. C’est donc la rencontre de deux destins que présente ce film brillant et acide, parfaitement classique, où l’ironie dissimule bien l’ambition et le sérieux, où l’improvisation et la rigueur font bon ménage. Les deux personnages, l’outrecuidant et le timoré, l’extraverti et l’intraverti, celui qui est à l’aise partout et celui qui ne l’est nulle part, sont si opposés qu’ils deviennent complémentaires et bientôt inséparables.

Jacques Lourcelles, Dictionnaire du cinéma, Les Films, Robert Laffont, 1992, p. 526.