Samedi 16 octobre à 14h30

 

Regard historique sur la réunification de l’Allemagne

avec le film November Days de Marcel Ophuls (1990)

Projection animée par Dominique Bosquelle, spécialiste de l’histoire allemande contemporaine et de l’histoire culturelle franco-allemande.

 

Le documentariste Marcel Ophuls revient à Berlin à l’été 1990, à la veille de l’entrée en vigueur au 1er juillet du traité d’Union économique, monétaire et sociale entre la RFA et la RDA. Avec son film, il rappelle ces instants de liesse où des grappes humaines s’emparaient du Mur, et fixe ces moments de réflexions douloureuses de gens très divers, qui ne se retrouvent parfois plus dans la précipitation des événements : chute du Mur, changement des personnels politiques, fermeture d’usines…

Le mot de « liberté » qui rythme le documentaire et semble faire consensus, ne cache-t-il pas cependant bien des réalités et des aspirations différentes ? Au ressentiment qui se fait parfois jour dans les propos des anonymes interviewés, ne risque-t-il pas de succéder d’autres ressentiments et déconvenues ?

Propos de Dominique Bosquelle

Enseignante à l’Université Côte d'Azur, chercheuse au Laboratoire Interdisciplinaire Récits Cultures et Sociétés (LIRCES).

November Days

de Marcel Ophuls (Allemagne, Royaume-Uni, France, 129 min)

Un an après avoir découvert les images télévisées de la BBC du 9 novembre 1989, jour de la chute du Mur de Berlin, où la joie des Allemands est bien visible, Marcel Ophuls décide de revenir sur les lieux de ces événements historiques et d’aller à la rencontre des personnes présentes sur les images. Il part avec son équipe, déterminé à combiner ses compétences journalistiques avec le besoin d'atteindre des vérités plus profondes et sous-jacentes de la société, et à savoir si la vie des gens a vraiment changé ce jour-là pour le meilleur.

 

De manière faussement désinvolte, Ophuls, fidèle à sa méthode, interroge la population d’Allemagne de l'Est, de l'homme de la rue jusqu'à Egon Krenz, dernier chef d'État de la République démocratique allemande d'octobre à décembre 1989, en passant par des personnalités du monde des arts et des lettres (Heiner Müller, Kurt Masur). Dans tous ses entretiens, Marcel Ophuls ne s’en laisse pas conter : il refuse de lâcher prise tant que la vérité n'a pas été révélée à lui, et à nous.

 

November Days est comme une machine à remonter le temps, se déplaçant entre le présent et le passé, un kaléidoscope d'images de divertissement et de séquences d'actualités, tournées dans les rues, les clubs et les restaurants de Berlin, intégrant aussi des extraits de films tels que L’Ange bleu ou Cabaret. En mélangeant judicieusement différents registres d’images, Ophuls traque de manière ironique les mensonges.

Estelle Macé

Novembertage_Novemberdays_2_Pfoertner-farbe.jpeg